Les Composantes

C1- Composante 1 : Service d’information technico-économique (SITE) et animation des bassins

Objectifs :

  • Faciliter l’accès des bénéficiaires (PMEA, OP, EMF, SAE, autres projets impliqués) aux informations techniques et économiques qui leur sont utiles dans la prise des décisions stratégiques et opérationnelles ; et
  • Favoriser la communication et les échanges entre les acteurs en profitant des effets de « pôle » ou de « cluster » créés, ces interactions étant indispensables à l’émergence des innovations et à leur diffusion.

Résultats attendus :

  • Après l’élaboration d’une cartographie des acteurs, un cadre de concertation mobilisant ces derniers pour partager les informations techniques (technologies, matériels et intrants disponibles, conditions d’accès, offres de formation, etc.)  et économiques (études, coûts, prix, évolution des marchés, etc.) est fonctionnel dans chaque Bassin. Les activités d’animation-réseautage développent les complémentarités et synergies dans chaque bassin ;
  • Le SITE dispose des contenus attractifs, diffuse des informations utiles et fonctionne de façon interactive dans chacun des deux bassins qui sont interconnectés ;
  • Le SITE produit des outils de capitalisation et de transmission des expériences, identifie des besoins de formation par filière et opérateur.

C2- Composante 2 : Appui aux EMF

Objectif:
Faciliter le financement des PMEA par les EMF, notamment en identifiant préalablement les besoins réels des PME de concert avec l’ensemble des acteurs du développement rural. Cinq principaux résultats sont attendus dans cette composante :

Résultats attendus :

  • Après la réalisation d’une cartographie des institutions éligibles, les EMF sont renforcées (sensibilisation-formations-informations) et initient des collaborations avec les OP et les SAE spécialisés dans le financement des PMEA, permettant de diminuer l’aversion des EMF envers le secteur rural et les PMEA et de contribuer au
    financement de leur développement ; les EMF ont un système de gestion des risques
  • Les activités de recherche-développement (études, analyses filières, etc.) et de recherche-action (faisabilités sur le micro-leasing, le warrantage, les sociétés de caution mutuelle, l’agriculture contractuelle, etc.) entraînent le développement et le test de produits financiers innovants, adaptés aux filières et au contexte local des deux bassins, lesquels permettent aux EMF de financer les PMEA ;
  • Les ressources humaines des EMF sont mises à niveau et permettent la pérennisation et le développement des outils testés ;
  • Le système d’information et de gestion des EMF est amélioré, il alimente la Centrale des risques (Cadre d’Appui et de Suivi des EMF – CASEMF) en collaboration avec le Conseil National du Crédit (CNC) ;
  • Les activités de financement moyen et long terme du Fonds de financement du Programme PMEA permettent l’acquisition des équipements et des immobilisations indispensables au développement quantitatif et qualitatif des PMEA ciblées (en particulier des activités aval), à des conditions adaptées (taux d’intérêt et échéancier de remboursement) qui permettent la rentabilisation et l’amortissement de ces immobilisations.

C3- Composante 3 : Renforcement des prestataires des SAE et développement des services non financiers adaptés aux PMEAA et aux OP

Objectifs :
Il a été relevé que les PMEAA mobilisent très peu de crédit bancaire principalement pour des raisons de manque de pertinence de leur plan d’affaire et alors d’un système de gestion embryonnaire. Pour faire face à cette préoccupation, l’objectif de cette composante est de:

Renforcer les dispositifs de services d’appui aux entreprises (SAE/BDS) et aux OP ; et définir le mode opératoire et lancer un mécanisme de « chèque conseil-formation-service » devant faciliter l’accès des PMEA et des OP aux prestations basées sur les besoins d’appui préalablement approuvés par le Programme.

Résultats attendus :

  • Les capacités des ressources humaines et la gestion des SAE et des OP sont améliorées ;
  • Des projets collaboratifs d’OP et de SAE sont opérationnels, des liens sont faits avec les Centres de Gestion Agréés ;
  • Après définition du mode opératoire du mécanisme de chèque « conseil-formation-service », l’opérationnalisation du
  • Guichet de paiement en mobilisant les parties prenantes (SAE, PMEAA et OP), le fonds « chèques conseil-formation-service» est institutionnalisé et ses procédures sont transparentes.

C4- Composante 4 : Appui à la Maîtrise d’Ouvrage et la Maîtrise d’œuvre du Programme

Objectif :
L’atteinte des objectifs des composantes opérationnelles nécessite la mise en musique des ressources humaines, matérielles et financières du Programme. D’où l’objectif de la composante support est d’accompagner les fonctions de coordination, de suivi-évaluation, de capitalisation et de communication de la Cellule de Coordination du Programme (CCP) constituée par le MINPMEESA et les services déconcentrés dans les 2 bassins (3 régions couvrant 12 départements).

X